Poetas Del Mundo Poets of the world
Our Poets & Artists Talented, Credentialed & Creative
Our Readers A wide diverse audience
Help & Support Call us: +56 9 8811 6084
0 0
Tahar  Kheddache

Tahar Kheddache


Nationality: Argelia
Email:

Biography
je me racontes

Je me racontes dans le bruissements des feuilles,
Dans le parfum des lilas,
Dans le sourire du printemps
Qui s'annonce lumineux.

Je me racontes dans le verbe rebelle,
La parole dénonciatrice.
Je suis dans l'opinion qui transgresse ce silence de marbre
Et ce mutisme séculaire qui nous assiège.

Je suis dans le non des vierges
Qui surgit lors des noces barbares.
J'habite l'interstice du doute
Quand tout devient certitude.

Je suis dans les aléas des idées précises
Et des vérités aseptisés.
Je suis le si qui dérange
Et le mais qui démange.

Je suis mes chers amis
Un esprit subversif
Rangé par les choses communément admises
Et les opinions toutes faites.

J'annonce dans ce que je suis
L’éternel recommencement de l’être
Et la stigmate du passé sur le front des astres.

je me racontes dans la larme qui scintille
sur la joue rose et pulpeuse de la vérité trahie.
je suis le cri abyssal des méandres du passé
et le murmure aphone de la parole cassé.

parfum matinal

Le soir, lorsque le jour s'avoue vaincu;
Et que la nuit triomphante jette son voile noir sur la ville
Je m'incruste timidement dans tes rêves.

Je suis alors dans le murmure matinal du vent;
Je suis la sêve des pétales qui fleurissent sur ta peau
Je suis le rire joyeux du moment
Et le plissement réconciliant de tes yeux.

Je suis le non dit des tes doutes
Et la sentence sémantique des tes proses.
Je suis le vers sans rime
Jaillissant de l'abime.

Je suis le parfum du matin
Et le lointain souvenir qui reviens.
Je suis la brûme et le vent,
Je suis le bonheur du moment.
Je suis petite fille aux yeux alarmés
Le sourir paternel enflammé.

pardonnez mon silence

pardonnez mon silence,
je fuis le destin qui s'acharne
et ce mutisme me délivre des regards inquisiteurs
et des propos accusateurs
je suis dans le non dit provocateur.

pardonnez mon silence!
le du est lourd à porter
et le verbe déchire la volupté
je me retrouve nu sans fioritures,
seul exilé dans la pourriture.

pardonnez mon silence!
je ne peut assumer les conséquences
ni clamer haut votre innocence.
je suis dans le camps des muets
impuissant faisant face aux fouets.

pardonnez mon silence!
votre courage m'exaspère,
tel une glace, me renvoyant en face ma laideur
et je me retrouve a nouveau sans pudeur.

pardonnez mon silence,
frères des sentiers obscures
et des causes altruistes et du futur
moi je suis dans le passé
prisonnier des regards glacés
de ceux qui m'accusent de me taire
et de na pas clamer haut et fort l'adultère.

moi frères je me tais
me sachant prisonnier de ces haies
qu'ils ont dressé sur mon chemin
pour glorifier en priant leurs parchemins
décrétant que le mot est suspicion
que le verbe est provocation
et que le poète est dérision.
alors j'ai choisi de tuer la rime dans ma poitrine
et de changer mon regard en vitrine
pour ceux qui veulent voir la vérité
plongez vos yeux dans ma cécité.

boiographie:
Tahar kheddache

Né le 22 juillet 1965 à Jijel , ville cotière à l'est de l'Algérie à 360 km d'Alger, diplômé en sciences de l'information et de la communication, fonctionnaire dans les collectivités locales il adore le cinéma et la littérature et écris aussi des poèmes en langue arabe ainsi que les nouvelles.

tahakheddache@hotmail.fr
No record found.
No record found.
No record found.
Comments