s
s
s
s
s
s
s
s

El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

Skender SHERIFI
Nacionalidad:
Albania
E-mail:
Biografia
dans Les Ateliers du Rve :

Testament dun pote


Jimaginais un LANGAGE
apte soulever les MONTAGNES,
colorier le CIEL, veiller les VOLCANS,
secouer la TERRE,
inquiter les OCEANS et allumer le SOLEIL.

Jimaginais un Langage TOTAL, Mythique et Sidral,
sadressant en mme TEMPS :
au Cur, lAme, lEsprit et au Corps
un Langage METEORE,
suscitant toutes les SENSATIONS
Spirituelles et Physiques Possibles
bien plus fort que la Vie et plus fort que la Mort.

Jimaginais un Langage embrassant les Dlires,
les Folies et les VERTIGES,
les Nants, les INFINIS et les ABSOLUS
un Langage MYSTIQUE exprimant lINEXPRIMABLE,
lINVISIBLE, lINAUDIBLE et lINCROYABLE.

Jimaginais un Langage gommant les PARADOXES ?
et traduisant les Mystres
les plus INSONDABLES de la VIE
un Langage SENSUEL au-dessus des LANGAGES,
ressuscitant lAGONIE en EXTASE INSAISISSABLE.

Jimaginais un Langage EXPLOSIF et DIVIN,
rinventant toutes les FORMES
de TENDRESSE et dAMOUR.

Jimaginais un Langage mtamorphosant
la LAIDEUR en GRACE,
le Dsordre en HARMONIE
et lAbsurdit en PERFECTION.

Jimaginais un Langage du SILENCE et de la Mtaphore,
dpassant Systmatiquement les LIMITES tablies,
en-dehors des RELIGIONS et des PHILOSOPHIES.

Jimaginais un Langage de lAPESANTEUR
et de lUTOPIE,
ensorcelant les FLEURS et les ANIMAUX,
et donnant toute CHOSE son Immortalit.

Jimaginais un Langage nous inondant dORGASMES
dans lIVRESSE des Ivresses.
Jimaginais un Langage de la RENAISSANCE
et de lAPOCALYPSE,
synthtisant les ARTS VIVANTS,
et vibrant plus fort que nimporte quelle MUSIQUE.

Jimaginais un Langage HORS du TEMPS et de lESPACE,
curant lINCURABLE et domptant lINDOMPTABLE.

Jimaginais un Langage dpouill lEXTREME,
et touchant constamment lESSENCE des Essences.

Jimaginais un Langage clatant dHUMOUR,
sensible jusquaux LARMES,
baign des SOURCES dEROS
un Langage MIROIR contre lImmobilit,
un Langage illustrant le Mmoire de lHumanit.

Jimaginais un Langage plus douloureux que la DOULEUR,
plus passionn que la PASSION, plus fou que la FOLIE ?
plus sage que la SAGESSE,
plus violent que la VIOLENCE
crit avec de la CHAIR, du SANG, des OS,
du SPERME, des CRIS,
et plongeant au-dedans des GOUFFRES dune VIE.

Jimaginais un Langage qui ferait hurler les CADAVRES.

Jimaginais un Langage qui ferait Bander DIEU.
DOUX Langage de lEDEN et du MIRACULEUX

Je brlai comme le SOLEIL illuminant la MER
Par AMOUR, javalai toutes les PLUIES de la TERRE
La RAGE appela mon ETRE vers les immensits
Mais lEternit ROYALE ma Royalement Bais !


Les paradis de lamour

Dans son GOUFFRE intrieur,
tout Signe futile semait des tonnes dEspoir.
La PLUIE emportait ses Souvenirs
dans une RIGOLE de Mlancolie.
Il chtrait sa Rage dtre sur les LIMITES du Monde.
SAOUL crever et dun Apptit Vorace,
sans VERBE, ni Frontire :
il esprait linvisibilit des FANTOMES
pour traverser les MURS.

Comment VIVRE verrouill de NAISSANCE,
Dans la Mouvance du COSMOS et lExplosion des Comtes ?

Dans le FEU de ses YEUX,
il rchauffait son AME avec une Bche de Cur.
Les COLORIS de lAutomne
ornaient les Crpuscules de sa NOSTALGIE.
Ses LARMES agitaient les fonds Ocaniques.
Son INCERTITUDE voguait
sur les Rives Sauvages du SENTIMENT.

Le VENT Glacial chuchotait aux Oreilles de la NUIT,
un MOT venu dailleurs :
Chacun son BLUES, en attendant son Heure
Comment inventer une MUSIQUE
pleine de Soleils et dAurores ?

Dans les Replis de sa NUQUE, des Ruisseaux de Dlicatesse
apaisaient des BLESSURES, issues du Fond des AGES.
Le Moindre OISEAU lui rappelait
les Nids Vides et les Rves Envols.
Sa Passion le fit vomir sur ses Dsirs inassouvis.
Personne la Hauteur des CIMES inaccessibles !
LIVRESSE naquit sur ta VIE et la VILLE.
Les CASCADES potiques inondaient les Terres Fertiles.

Comment abolir le TEMPS dans lINFINI
de ses Cheveux,
don seul REFUGE dHiver ?

Dans le VOLCAN de sa Bouche,
sa Lange tremblait des Fivres de lAMOUR.
Il sculptait ses SEINS sismologiques,
gorgs de Lave sucre.

[etc.]

extrait de Passant dpass par les vnements et repass par le temps

[] Je baisai en Douce un des tes Phares dAZUR
Au Royaume des AMOURS :
la Dmesure fit germer en toi, un DOUTE obscur !

Je navais pas appris PARLER
Mon CORPS meurtri schoua
sur les PLAGES de la Connaissance.
Il ma sembl quon VIT les CHOSES,
avant de les nommer !
Toute SOIF veille en nous, une nouvelle RENAISSANCE

Au Moindre FRISSON suspect qui remue en Toi,
un INCENDIE immense menaant mme le VENT :
prends le LARGE et File vers lHORIZON,
tu y trouveras peut-tre, les RACINES de ton NOM !

Je tenvoie un FLOT de Penses,
au Fond dune POSTE Restante.
Dans la Gomtrie de lOUBLI :
je trace mes POINTS de Repre
Oh COMPLICE des mes ERRANCES, aux Portes du Dsert.

[etc.]

Biographie:
Skender SHERIFI
est n Vitina [Kosova] le 16 octobre 1954. Son pre est originaire de la rgion de Tropoja et donc de lAlbanie, tandis que sa mre est une albanaise du Montngro, venant du village de Vuthaj [do est issu lacadmicien albanais Rexhep Qosja] prs du Lac de Plav et Gusinje. Il vit Bruxelles en Belgique depuis 1956.
Skender Sherifi est diplm en Langue et Littrature franaise : il a t dans lordre ou le dsordre comme au Tierc de Vincennes, parfois professeur de franais, professeur dducation civique et morale, professeur de relations publiques et danalyse des mdias luniversit francophone internationale ; journaliste culturel dans les radios belges [Radio Contact et Kiss F.M.] et dans la presse crite, comme prsentateur et critique des spectacles, des films, des pices de thtre, des expos et des livres. Cela lui a permis de rencontrer et dinterviewer entre 500 et 600 Artistes Francophone et Europens, de rputation nationale et internationale.

Skender est arriv 20 mois en Belgique avec sa famille, et il a donc pass toute sa vie ltranger, dans lEurope francophone et cosmopolite. Il a galement vcu pas mal de temps Paris, chez des amis crivains prestigieux, en frquentant grce eux, un nombre incroyable de crateurs clbres de lhexagone. On peut citer parmi eux des gens comme Seghers, Leiris, Mandiargues, Soupault, Aragon, Braudel, Lvi-Strauss, Lo Ferr, Pierre Emmanuel, Blanchot, Klossowski, Sabatier, etc. De mme quil a connu et ctoy de loin ou de prs, toute lintelligentsia et les artistes belges les plus connus, depuis la seconde moiti du vingtime sicle, dans la littrature, le cinma, le thtre et la peinture [ce qui est normal aprs avoir pass quasi un demi-sicle Bruxelles].

Skender Sherifi a contrairement a beaucoup dautres crateurs ou personnalits albanaises de la diaspora opr un vrai et durable retour aux sources vers son Pays et ses lieux dorigines. En effet, il a pass quelques annes [entre le dbut 1976 et la fin de lanne 1980] dans lunivers albanais de Kosova Prishtina, priode durant laquelle, il a frquent tous les intellectuels et les artistes du Kosovo.

Et enfin, depuis la chute du rgime dEnver Hoxha, partir de lanne 1990 : Skender Sherifi a effectu au moins 15 sjours en Albanie, allant ainsi la rencontre de son Pays dorigine et de son peuple. De plus, il faut signaler que son passage par lAlbanie et Kosova a laiss des traces culturelles quelque part : puisque Sherifi est un des rares albanais de la diaspora [ex-immigr de la seconde gnration quasiment n ltranger, et ayant pass prs de 50 annes de sa vie, dans lunivers francophone] a avoir t publi en langue albanaise Pristina ds lanne 1980, et dtre ainsi admis de fait dans le cadre de la littrature albanaise [via le soutien de personnalits telles que Rugova, Sabri Hamiti, Ekrem Basha, Murat Bejta, Ali Podrimja, etc.]

Ensuite, il est lun des seuls avoir bnfici dun soutien officiel de ltat albanais Tirana, en tant publi en 1996 en langue albanaise, avec lappui et le financement du Ministre de la Culture de lpoque : Monsieur Thodore Lao, et dtre ainsi admis de fait dans le cadre de la littrature albanaise dAlbanie. Il faut aussi ajouter que Skender Sherifi a galement contribu faire connatre et dfendre un peu partout en Belgique et en France, la culture et la cration albanaise do quelle vienne, par des actes concrets tels que : la premire traduction dune anthologie de la Posie albanaise de Kosova et des albanais de lex-Yougoslavie, avec 20 auteurs albanais, tous traduits en langue franaise par Skender Sherifi, lequel sest aussi charg dassurer la promotion dans les divers mdias francophones belges, franais et suisses de cette anthologie bilingue publie aux ditions Rilindja Prishtina, en 1980 quelques 3000 exemplaires. Laccueil mdiatique dpassa toutes nos esprances, avec pas loin de 30 ractions diverses dans les journaux, revues, radios et tls, tant Bruxelles, qu Paris ou bien Lausanne en Suisse. Il faut ajouter que ctait la toute premire fois en 1980 en Europe Occidentale francophone, que lon dcouvrait des crateurs et des potes albanais venant de lex-Yougoslavie, et quon constatait lexistence du Kosovo, son autonomie de lpoque et son effervescence culturelle.

Ensuite, Skender Sherifi a soutenu du mieux possible le cinma albanais, en conseillant, en appuyant et en prsentant lui-mme face au public belge, toute une srie de cinastes albanais dAlbanie et de Kosova, dans le cadre du Festival du Cinma Mditerranen de Bruxelles dirig par son ami Philippe Preux. Cest ainsi quil a pu prsenter face au public belge du Festival, des cinastes comme Agim Sopi, Fadil Hysaj, Kujtim Cashku, Ilya Terpini, Vladimir Prifti, Esad Musliu, Fatmir Koci, Samir Kumbaro, Besnik Bisha, Gjergj Xhuvani Il a agit de mme face aux crivains albanais, puisquil les a prsent lui-mme, en compagnie damis crivains belges rputs [comme le sont Verheggen, Cliff, Izoard] Bruxelles, des auteurs comme Sabri Hamiti, Ekrem Basha, Besnik Mustafaj, Dritero Agolli, Prec Zogaj, Mimosa Ahmeti, etc.

Skender Sherifi a reprsent lAlbanie officiellement comme auteur, 3 reprises, lors de la fameuse Biennale Internationale de la Posie de Lige , en compagnie notamment de Mimosa Ahmeti et dernirement de Bashkim Shehu. Enfin en septembre 2003 et en dcembre 2004, suite son entre fracassante dans le prestigieux Dictionnaire Larousse des Littratures mondiales [fin 2002 dbut 2003 Paris], les ditions Onufri Tirana publient deux de ses livres en langue franaise : Les Ateliers du Rve et Passion , des textes qui proposent au public albanais et aux nombreux jeunes, de faire un grand saut dans la modernit de ce sicle et de goter toutes les expriences et les sensations de lunderground actuel et de lavant garde europenne !

Sinon, Skender Sherifi est un grand passionn de cinma [un vrai cinphile averti qui voit prs de 400 films par an], un amateur de thtre, de peinture, de sculpture, de musiques diverses, de danse moderne Bref toute une existence nourrie dARTS, de SPECTACLES, de crations diverses, mais galement de rencontres, de voyages, damitis sincres et fidles, et marque du sceau de lhumanisme et dune humanit ouverte, curieuse de tout et par-dessus tout gnreuse.

A la suite de ses nombreux changes et expriences avec lAlbanie et les diverses ractions enthousiastes des jeunes albanais envers sa personne et sa littrature, Skender Sherifi leur rpond tous via cette Lettre ouverte la Jeunesse albanaise


PUBLICATIONS
En FRANCE :
en langue franaise
- Quelque part Quelquun - 1980 aux ditions Saint-Germain-des-Prs Paris
- OXYGENE en 1984 aux ditions Saint-Germain-des-Prs Paris
A KOSOVA : en langue albanaise
- Jeux et Contre-Jeux - Loj e Kundrloj - ditions Rilindja Prishtina en 1980
- Oxygne - Oksigjeni - ditions Rilindja Prishtina en 1989
Traduction KOSOVA : en langue franaise
- La Solitude dune Branche Dega e Piklluar , une Anthologie de la Posie Albanaise de lex-Yougoslavie, surtout du Kosovo, comprenant 20 Auteurs et parue Prishtina, chez Rilindja en ditions bilingues 3000 ex. en 1980
En ALBANIE : en langue albanaise
- A lHeure des Mtores Ora e Meteorve - aux ditions Globus R. en 1996, financ et soutenu par le Ministre de la Culture Tirana et Thodore Lao.
En ALBANIE : en langue franaise
- Les Ateliers du Rve publi aux ditions Onufri Tirana en septembre 2003
- PASSION - publi aux ditions Onufri Tirana en dcembre 2004
- 'Conversations avec la jeunesse albanaise' - Ed EMAL Tirana 2006

iliriapost.pristina@gmail.com

 

Desarrollado por: Asesorias Web
s
s
s
s
s
s
s