s
s
s
s
s
s
s

El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

Obtener Adobe Flash Player

Mohamed-Nadhir SEBA
Nacionalidad:
Argelia
E-mail:
Biografia
LArme et lenfant

Dans un ' Ghouane ' cloaque o rien ne luit
Sous une gurite grise
Lenfant-gemme montait la garde
Sous une gurite grise
Lenfant gris portait une arme
Froide compagne dune longue nuit
Trop lourde pour tre un jeu
Trop simple pour tre un drame
Pour les cymbales bleues de son me
Lenfant tait aux cieux
Quimporte les Goy, Rayia, mortad dans les flammes
Dans sa ruche chantait lamour
Sous une gurite-tour
Lenfant portait une arme
Quand lArme serrait lenfant
Dans un Ghouane cloaque noir comme un puits
Dun il tombait une larme

Testis unus

Testis unus
Seul et triste
Linnocence gorge
Au seuil dune mosque
Par le mal sinistr

Testis unus
Croissant lunaire
Luciole et sextant
Phagocyt par
Les perfides cumulo-nimbus.
Occidere lux !

Testis unus
La mort de lartiste
Seul quelque part
Dans la ghenne dun tourbillon
Dun monde pin
Sans raisons.

Testis unus
La mort de lAmour
Sans haine ni raison
Fataal nycthnre
Dans les grises tours
Tombes du genre humain.
Testis unus
Ladorateur des chimres.

Achenay Nwedhrar*1

Le chant des montagnes

Ami Mdoukal*2,

Connais-tu le bruit des vents cornant lAfsuth*3
Des chnes, oliviers, cdres et pins runis
DAurs, dAmour et de Kabylie ? *4
Exsud par leurs houppiers rebelles
Aux mille lucioles-ppiements

Ami Mdoukal,
Sens-tu sur ta peau ces agrables frmissements ?
Coulant des folles blouissantes ramescences bleues
Du zinba, Thilouguith, Thafoufth, Thaqua*5
Aux douces senteurs darmoise verte.

Ami Mdoukal,
Ecoute donc le chant des montagnes
Descendant de lhistoire

Ami Mdoukal,
Perois-tu des silences-symboles
Lagreste symphonie
Qugrnent aux quatre brises
Les cascades deaux vives
Messagres infatigables du temps.

.../

Ami Mdoukal
Admire sur les sombres cimes altires du Taguechiri
Des Tirchiouine, Rfaa, Taxlent, Mestaoua
Sur les anfractuosits profondes
Aux chos enchanteurs
La belle tombe des nuits guith*
Aux ensorcelantes onomatopes.

Ami Mdoukal,
Chantons ensmble
Lhymne des montagnes
Descendant de lHistoire.

Chantons Tsouta et Ayal*
Hiziya, Khra et Thasekourth*
Chantons Khoukha, la main artiste
Zikn, Kacem, la main guerrire
Chantons la belle aux mille diaprures

Ami Mdoukal,
Chantons ensemble sur Mourth Nwedhrar*
Sur therwent Izem* do zbrent les clairs.

Achenay Nwedhrar : testament des potes libres, semblable au soufflet ravivant la flamme morbonde, chant des colporteurs des liberts, vient clairer la nuit des douars assombris de scheresses multiples, mais o la puret de lamour chez lauressienne, le courage et la gnrosit dans les actes des hommes sont par cet ancestral besoin dEve.

Lexique

Taguechiri -
Tirchiouine, Rfaa, Taxlent, Mestaoua -
Guith Nuit [en berbre]
Hiziya, Khra, Thasekourthet Khoukha : prnoms de femmes berbres et arabes
Mourth Nwedhrar Terre des montagnes
Therwent Izem les fils des lions
Achenay nwedhrar - Le chant des montagnes [titre en berbre]
Mdoukal - Ami
Afsuth - Printemps
Aurs, Amour et Kabylie : trois chanes montagneuses de lAlgrie
zinba, Thilouguith, Thafoufth, Thaqua - Plantes

Hommage Fadma Tazouguerth*1

Hommage vous, Fadma Tazouguerth.
Hommage vous, Matresse de la fcondit.
Hommage vous, Reine des cieux et des terres.
Nous avons travaill pour vous lazref*2
Pour mieux parer vos oreilles dargent,
Le seul minerai divin porteur dclat.

Hommage vous Fadma Tazouguerth

Nous avons complt vos trsors en choses merveilleuses,
Rempli vos resserres dorges, dhuile, dolives, de miel et de bl.
Dans nos curs, avons gav votre nom magique pour lternit.

Fadma Tazouguerth : Fadma la Rousse
Azref : largent [ mtal noble pour les berbres]

Complainte de la martyre

Pardon amies
Pardon, Anne, Rose et Marie.
Je suis orpheline sur ma propre terre.
Lair que je respire sent le vin et le sang.
Partout, il y a des cris, des chanes et des fers.
Soumises, je ne puis demeurer plus longtemps.

Pardon, amies denfance.
Pardon Yvette, pardon Florence.
Mon me meurtrie par mes autres souffrances
Me dictent et mimposent de choisir mon camp.
Pardon, amies, pardon mes surs.
Toutes, vous tes dans mon cur
Mais mon pays cest mon drame
Car mon pays cest mon me.

Montage potique

Vision onirique

Tourbillons.
Vertiges.
Blessures et meurtrissures.
Je me retrouve
En qute
De librateurs
librs
Deux-mmes,
Des goules,
De ceux qui ont
Construit,
Bti
Les hcatombes
En dtruisant
LEspoir-Amour ?
La Pix-Identit.

Tourbillons.
Vertiges.
Blessures et meurtrissures
Provoquent, dfient
Mes insomnies exsangues.
Avides de dignit.
Suprme rconciliation

Cri,
Mon cri
Parviendra-t-il
A tes perceptions inhibes
Par lopportunisme barbare
Des matres conqurants
Prnant
Le z*1 salvatour,
Le Dhad*2 spirituel
Le Ramz*3 de l a Thaoura

Je recherche
Lme maternelle
Entre deux pres inconnus
Pour insuffler en moi
Le rappel hroque
Du combat,
De la rsistance
Dans mon tre-patrie .

Vision onirique.
Creuset des mes lches.
A quand le sursaut
Salvateur ?

Z : Symbole berbre
Dhad : Symbole la langue arabe
Ramz : Symbole rvolutionnaire
Thaoura : rvolution


LHistorique copulation

Taisez-vous tourterelles, colombes !
Taisez vos chants et ceux des montagnes.
Fadma Tazoughert se baigne
Dans les eaux amoureuses de son corps,
Dans les eaux de la fontaine
De kassrou*1 et Bouilef*2
Aux odeurs bucoliques.
Ses cheveux roux lui font burnous.
Et sa peau blanche, parfume darmoise,
Verse de ses porcs un lait magique.
Et leau trouble, chante lamour.

Taisez-vous tourterelles, colombes,
Chnes, oliviers, cdres et pins
Les cascades des eaux vives se figent
Dans une expiation-extase
Tazoughert reine des Aurs
LAphrodite, lautre desse
Se baigne dans le lit envot du Tifouress*3,
Dans un insolite copsage liquide
Faiseur de lhistorique copulation

3 Tifouress : rivires des Aurs

Complainte du tirailleur

JE SUIS LORPHELIN

Je suis lorphelin, natch dhagougil*1
Le damn. Natch thiwara*2
Condamn par lerrance
Condamn lerrance.
Passent, passent les annes.

Jai servi, servi,
Deux grands pays.
Au tableau de France,
Jai inscrit mes souffrances,
Mes humiliations et mes dsesprances.
Moi, lindigne chaoui*3,

Jai servi, jai servi
Dans les sombres tranches,
Tombes nausabondes
Et les rondes et les rondes
Do lon ne revient pas.

Jai servi cette France.
Sans calcul ni faiblesse.
Sans calcul suppltif
Venant dun rif perdu,
Jai servi cette France
Sans aucune dfaillance.

Souvent jai pleur
De voir partir en lambeaux
Visages poilus et visages beaux.
Avec pour couverture
Le silence.

Jai rv de ma belle.
Au loin sans secours.
Ma berbre rebelle.
Dans les monts dIchendgour*4.
Jai servi mourth inough*5

Jai servi lAlgrie
A qui jai offert
Mon me et ma vie.
Je suis le damn.
Je suis lorphelin.

Natch thiwara*6
Natch dhagougil*7
Errant sans repres.
Ni amour.

Jai chant lamourthiw*8
Du haut de ma bouche en feu.
Mes phrases dfaites
Dun homme sans gloire.

Nous sommes des gens dart :
Berbres, Arabes, Turcs, Chrtiens-juifs.
Parfois des gens darmes.
Je reste lautre Algrien
Jusquau fond de mon me.

Fminiscence
Ou
Ahan des nuits chaudes


A vous desses
Flammes concupiscentes
Faiseuses drotisme
Dans mon rose onirisme.

A vous Desse fine
Gave dgosme
Les lignes bleutes
Dans la pnombre du dsir.

Desse vesprale
Libre ton me
Des relents incestueux
Qui la lient
Qui lemprisonnent.

Viens moi Aphrodite,
Rapprendre la volupt
Lamour ouat
Divin catharsis.

Ma desse, triomphe au fminin,
Sois mon Eve
Dans mes rves
Belle et nue
Libertine ingnue.

Farouche Amazone
Insoumise, inexplore
Dansons lamour
Lions nos corps.

/

Prliminaires du prospecteur :
Baisers suavement appuys
Suons des lvres sangsues
Fureteuses et goulues
Chantent en silence
Labouchement
Deux lvres corallines.

Effleurement Acm
Sur ta chair enfin viole
Mes doigts Tgnaires
Tissent les frissons.

Temps suspendu
Vertige partition
Dtres-harmonie
Sublime, dcor
Musicalit dEros.
Epanchement de plaisir
Formes enfouies
Dans lextase geste
Entrelacements
Ashtart qui reptilise
Langoureusement
Autour du tronc-mle
Omnia Vincit Amor !

Ruissellement insolite :
Sueur, sang, stuc
Salive et sperma,
Echange du pch
Allitrations de lamour
suspendues aux esse
Irriguant nos curs
Meurtris dabstinence ;
Signerait ma chute
Dans toutes tes chancrures !

Acte deux :
Prs de moi je te veux
En toi Thas je me glisse
Insatiable amoureux.

Mes mains fivre
lctricises - portent
Mille messages-dcharges
Sur ta peau satine.
Zbrures enchanteresses
Empreintes-symbole.

Nouvelle treinte,
Estocade renouvele.
Lahan-onomatope
Berce leutectique
De rsonnance diapre.

Odeur. fminiscence
Odeur couleur de chair
Pntre mes sens.
Bni aphrodisiaque
Exhalant musc et encens.

Je suce ton essence-sve
Ton suc enivrant
Qui suinte des tiges-ttons
De tes fruits mrs
Seins ventouses-frmissant
Sous la touche rosiriste

Acte trois

Je me noie :
Dans lespace luxure
De la Nymphe Calypso, ma nasse et R
Aux passions rtrospectives figes.

Je menfonce - Mye
POur unique couverture
Ta sombre chevelure sable
Couvrant cou blanc
Courbures et rondeurs blanches
Anfractuosits assoiffes.

Je menfonce
Phalle impudique
Conqurir ta pezize
Mielleuse chancrure
Volcanise.
Mont-Vnus
Trianglee velu des absurdes
Et lubricit
Anctre hdoniste.
Je me noie.

Acte final :

Ma douce bacchante
Ma vierge de cephe
Talentueuse matresse
Au gmir hennissement.
Toi lautre bayadre
Aux minences - trappe
Qui sait donner sans tout dire.

Couvrons larbre de nos amours
De lHouppier chaud picurien.
Lamour est un doux guide
Dans ce monde fait de vide
Qui nous frustre, qui nous ride.

A vous Desses
Flammes concupiscentes
Faiseuses drotisme
Cette cladonne rvrence.

Biografa:

Mohamed-Nadhir SEBA, n dans lAurs.
Enarque, critique dart et romancier, il est un engag fervent dans le monde associatif et culturel.
Pote romancier [franais, arabe et chaoui] peintre et critique dart, lartiste par excellence. Enarque, professeur de littrature lUniversit de Batna.
Il crit en arabe, franais et chaoui [berbre des Aurs], un engag, fervent dans le monde associatif et culturel. Fondateur et prsident de lAssociation Rgionale de Protection Enfance, Femmes en dtresse et personnes ges et a cre lAssociation Arts et Culture de Batna. Nadhir collabore de nombreux journaux francophones et arabophones. Malgr ses efforts et sa crativit permanente, il souffre dun certain ostracisme son gard. Actuellement, il est Directeur Gnral de la Direction Culturelle de la rgion des Aurs en Algrie.

Il a publi plusieurs ouvrages littraires et ou techniques. Certains de ses romans ont t prims ltranger et leurs textes publis dans diverses revues et anthologie
Astrode bienfaisant a reprendre une formule du pote franais Ughetto, Mohamed Nadhir SEBA nous transporte dans son Journal dun flneur ... la dcouverte de la Cit phocenne, quil a appris aimer, jusqu la confondre, par la chaleur de ses habitants aux mille expressions culturelles et cultuelles une vraie grande ville dAlgrie.
Lauteur sest plu emboter plusieurs vnements sur fond de magie plurielle, de diaprures, dimaginaire et de rve
Il collabore de nombreux journaux.
Ses publications : Hommes sur les pistes, roman, Enal, Prix spcial TRB Batna. Avis de recherche, recueil de nouvelles, 1986. Humeurs de destin, roman, 1987, Prix international de Littrature CFVA. Le Vent ne souffle pas au gr des navires, roman, Enal, 1992, Prix Malek Haddad, Innocence coupable, posie, Fennec, 1993, Prix dencouragement Aminata Sow Fall [Snagal]

Plus deux romans manuscrits dont Chahed Echbah : pages intimes dun tmoin des ombres , une autobiographie sur un rformiste algrien et un recueil de pome
Son dernier manuscrit Journal dun flneur, patchwork phocen , rsultat de la premire tape de sa rsidence Marseille

Quelques titres crits en langue arabe : Rapsodiati elkharifya - Rhapsodie automnale essaqa el-wardya la foudre rose Qosouhyat elhaqqi la vracit irise - Khoubz el-foujour Pain des aurores - Nidntmrth Vagissement de la terre.

boudjenit@yahoo.fr

 

Desarrollado por: Asesorias Web
s
s
s
s
s
s